Rassemblons les forces économiques de la Réunion

JIR 25 juin 2016.png

1 – Qu’est-ce qui vous a poussé à déposer votre candidature pour la présidence du MEDEF ?

Principalement 3 raisons:

1) Un candidat à la présidence du MEDEF doit être élu et non coopté, ce qui est un signe de dynamisme dans une association. C’est ça aussi la démocratie que les adhérents attendent : n’oublions jamais que les électeurs sont d’abord des chefs d’entreprises qui ont tous leur liberté de pensée ; personne n’est très à l’aise quand on nous dit ce qui est bon pour nous ou ce que ne l’est pas…

2) Parce qu’il nous faut un front patronal uni pour défendre nos dossiers : notre territoire est à un moment important de son histoire. Je sais que la Région Réunion, les services de l’Etat et l’ensemble des institutions attendent avec impatience cette union pour construire la Réunion de demain. Je le dis très simplement : le développement de notre territoire doit être la seule ambition pour cette élection ; que nous appelions ça, « Formidable Réunion » « Business Réunion » ou « Réunion économique » peu importe ! Car ce qui est important, c’est que le plus grand nombre se l’approprie et s’y retrouve ; c’est l’engagement que je prends auprès des électeurs car c’est bien cela qui m’anime.

3) Parce que nous devons être présents partout où le lien social peut créer de la confiance et où nous pouvons confronter nos idées : je pense au CESER, au PRISME, au SBA, à la Réunion Economique…

2 – Quel bilan tirez-vous des deux mandats de Yann de Prince à la tête du MEDEF ?

Comme il le dit lui-même, les services du MEDEF ont été réorganisés avec des compétences de haut niveau dans la formation et les ressources humaines. C’est une réalité et il faut remercier Yann et aussi toute l’équipe autour de Sandrine Dunand-Roux pour ce travail de l’ombre.

Les chefs d’entreprises avec qui je discute se souviennent bien des engagements pris par en début de mandat par l’actuel président :

  1.  L’union Patronale
  2. L’implication du MEDEF dans le SBA
  3. L’attractivité du Territoire

Chaque adhérent peut donc faire le bilan du Président sortant. Je vous l’ai déjà dit, il s’agit d’une organisation de chefs d’entreprises qui ont leur liberté de pensée et qui sont capables d’analyser les résultats par eux-mêmes.

Pour ma part, j’ai la conviction que Le MEDEF Réunion doit être plus présent et plus actif dans les différents organismes socio-économiques de la Réunion. Se « fâcher » avec des ministres et autres organisations patronales est parfois nécessaire pour avancer mais contreproductif si c’est systématique et si cela nous conduit dans l’impasse. Ce qui compte pour moi au sein du MEDEF, si les adhérents m’accordent leur confiance, c’est que toute la Réunion économique gagne ; je vois avec joie qu’il y a de jeunes entrepreneurs qui se présentent comme administrateurs dont une communicante ; je pense qu’elle pourra en effet contribuer à l’amélioration de notre image, à tous je leur dis bravo pour leur engagement. Le MEDEF Réunion a besoin de vos éclairages frais, neufs, démocratiques pour que le MEDEF Réunion puisse être moteur du Projet Réunion. Car nous sommes bien d’accord, il ne s’agit pas de faire une révolution mais bien de changer résolument les approches et les méthodologies. Vous l’avez compris je fais le choix des idées et des actions avec toutes les forces vives, toutes sans exception.

 3 – Comment interprétez-vous le soutien de Yann de Prince à Didier Fauchard ?

C’est à Didier qu’il faut poser la question de savoir comment il assume cela. Je ne l’ai pas entendu dire aux électeurs s’il voulait faire un droit d’inventaire des actions de Yann ou s’il va simplement s’inscrire dans le même sillon et se « fâcher » aussi avec tout le monde…

Comme Yann, lors de son premier mandat, je suis issu de la filière numérique. Mais mon parcours socio-professionnel m’a permis de connaître les attentes et les difficultés de beaucoup de secteurs d’activité.

Ne l’oublions pas, la « machine » MEDEF tourne d’abord grâce à une équipe de permanents formidables dont je tiens à féliciter le dynamisme et la prise d’initiative pour le futur.

Dès le 4 juillet, je m’engage à représenter les syndicats et les entreprises du MEDEF, dans leur diversité de taille et d’activité, afin qu’ils soient représentés, entendus, et défendus. C’est, j’en suis convaincu, ce qu’attendent nos adhérents.

Et surtout Yann étant lui-même un chef d’entreprise je lui reconnais sa liberté de pensée et de parole. Une liberté qui sera appréciée par ses pairs dans les urnes le 1 juillet.

 4 – Quels seront vos trois axes forts de travail si vous êtes élu président du MEDEF ?

Mon programme se résume en 3 lettres : TTC pour Territoire, Travail, Communication.

La valeur ajoutée du territoire, un projet pour la Réunion et l’Union patronale

Ma priorité sera dès le lendemain de mon élection de réaliser une union patronale. Il s’agira pour moi de réunir toutes les forces vives économiques de l’Ile pour parler d’une seule voix.

J’irai ensuite rencontrer et soutenir le Président de Région dans l’écriture de la Stratégie Régionale de Développement Economique.

Enfin, je « normaliserai » les relations du MEDEF avec l’Etat, et ceux qui oeuvrent pour le bien de la Réunion en leur envoyant des signaux positifs sur mon action future.

5 – Allez-vous de nouveau travailler avec la CGPME ?

Comme de nombreux adhérents du MEDEF, je n’ai jamais cessé  de « travailler » avec la CGPME,

  1. En qualité de Vice-Président du CESER, je fais partie de la commission économique et du Bureau où je côtoie la CGPME depuis des années
  2. En qualité de membre du CRIE (Comité Régional à l’Intelligence Economique), je siège auprès de la CGPME
  3. En qualité de membre de RECO au travers de Digital Réunion je travaille avec la CGPME.
  4. J’ai contribué via Digital Réunion à créer l’Association SBA avec la CGPME.

La CGPME est un partenaire légitime. Ce combat entre patrons est ridicule. Les chefs d’entreprise que nous sommes doivent être pragmatiques. Nous avons au MEDEF énormément de talents. Le développement du territoire se fera avec toutes les représentations patronales.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s